Détention des membres de l’UFDG et l’ANAD : Me Mohamed Traoré déplore la photographie de leurs clients digne des clichets du tristement camp boiro

0
39

Face à la presse, ce jeudi 19 novembre 2020 , le collectif des avocats a fait remarquer que les règles relatives à la garde à vue de leurs clients  n’ont pas été respectées.

Ils dénoncent le fait de photographier leurs clients avec une ardoise sur laquelle il est mentionné complot. “Plus grave, la police judiciaire, avant de présenter les mis en cause au magistrat instructeur, les a photographiés individuellement en les obligeant à tenir une ardoise sur laquelle on pouvait lire le nom de l’intéressé et la mention « complot».

En plus de la violation manifeste de leur droit à la présomption d’innocence, cet acte qui rappelle un passé sombre était destiné à humilier et à saper le moral des intéressés. Il traduit aussi la haine et le zèle de certains enquêteurs à leur endroit”, mentionne Me Mohamed Traoré

Enfin, les avocats  de l’UFDG et de ses alliés jurent qu’en réalité, cette procédure, ne repose sur aucun élément tangible et viserait “tout simplement à détourner l’attention de l’opinion nationale et internationale sur les graves crimes commis sur des citoyens après le scrutin du 18 octobre 2020, à affaiblir, voire anéantir l’opposition politique en intimidant ses leaders et en entravant leurs activités sur le terrain”.


Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 352

LEAVE A REPLY