Des gendarmes nuitamment au domicile d’Antonio Souaré  »C’est de l’intimidation, ce n’est pas du football ça »

0
105

Une descente musclée de gendarmes à bord de sept pick-up a été constatée hier dimanche nuit sous les coups de 22 heures au domicile privé d’Antonio Souaré à Lambanyi. Pourquoi cette visite inopinée et nuitamment chez le président sortant de la fédération guinéenne de football

Joint au téléphone par nos confrères de Africaguinee, il confie.

 »Tout à fait, ils ont débarqué chez moi à 22h, mais ils n’ont pas pu avoir accès. Ils sont répartis. On a revérifié à la source avec le Général Baldé. Ils étaient venus voir… les gendarmes et les policiers qui me gardaient pour les faire rentrer.

Mais tu ne peux pas faire ça pendant le week-end, en plus la nuit chez quelqu’un à 22H. Vous avez son numéro de téléphone, vous le connaissez, vous connaissez chez lui, il n’est pas un bandit, il est connu dans ce pays, mais tu ne peux pas envoyer sept pickups chez lui à 22h pour venir chercher des gardes. C’est de l’intimidation

Ce n’est plus à cause du football ça. Ils voulaient rentrer mais les enfants les ont bloqués… Tout le quartier était dans la rue. Ils sont venus avec sept pickups, armés jusqu’aux dents. C’est incroyable. Est-ce ça c’est pour le football ? (…) J’attends le matin pour voir. Ils ont pris les policiers qui étaient là. En cours de chemin, ils les ont laissés. C’est du n’importe quoi«