Covid-19: Dr Ibrahima Traoré alerte « le transfert des cas confirmés vers d’autres bâtiments pourrait être source de propagation »

0
579

La maitrise des cas confirmés est essentielle pour mieux contrôler cette pandémie en Guinée. La capacité d’accueil dans les hôpitaux étant limitée, il est évident qu’une augmentation incontrôlée des cas confirmés pourrait avoir de graves conséquences dans la gestion de cette pandémie et la Guinée n’est pas loin de cette situation.

Lorsqu’un patient souffre d’une maladie infectieuse hautement transmissible comme le covid19, l’endroit idéal pour le traiter est dans une pièce latérale (idéalement avec une ventilation à pression négative).

Cependant, s’il y a un grand nombre de patients atteints de la même infection et qu’il n’y a pas assez de chambres latérales pour les accueillir comme notre situation actuelle, alors la cohorte ou l’isolement des lits peut être utilisé. C’est là que les patients présentant des infections similaires sont placés dans la même chambre, et les patients sans infection sont déplacés vers des chambres non infectées.

Le transfert de patients confirmés de Covid19 vers d’autres hôpitaux ou bâtiment, risque de transmettre le covid19 à ces structures, donc cela ne serait pas approprié à moins que l’autre hôpital ne dispose d’installations spécialisées pour des infections spécifiques (par exemple pour un patient atteint d’Ebola). De même, le transfert des patients vers d’autres services risque de propager l’infection à l’hôpital.

Si vous deviez garder tous les patients dans leurs lits actuels, les patients sans infection courraient un risque élevé de contracter cette infection, surtout s’ils se trouvent dans la même salle.

Au personnel soignant, L’isolement de la cohorte ou de l’espace au lit nécessite toujours les mêmes mesures d’équipement de protection individuelle (EPI) et d’hygiène des mains que vous effectueriez si le patient était seul dans une pièce latérale (c’est-à-dire que vous devriez toujours vous laver les mains et porter un nouvel EPI pour chaque patient).

En milieu hospitalier, il est recommandé de laver les mains à l’eau et au savon pendant au moins 40 à 60 secondes en tenant compte des 5 moments de l’OMS pour l’hygiène des mains. Si vous utilisez un désinfectant à base d’alcool, la durée recommandée est de 20 à 30 secondes.

Dr. Ibrahima Traoré 

Dermatologue


Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 352

LEAVE A REPLY