Cour constitutionnelle: Le Greffier en chef appose son refus à une demande des « frondeurs » (copie lettre)

La crise à la cour constitutionnelle continue de défrayer la chronique. Les huit conseillers à la base de la motion de défiance et signataires de l’arrêt de destitution de leur président Kelefa Sall ne peuvent compter sur le Greffier en chef de la cour pour aboutir rapidement à leur volonté

Par lettre, le chef du Greffe Me Daye Kaba se dit « ne pas pouvoir faire droit à la demande de délivrance de l’expédition de l’Arrêt n°RI/001/ du 12 septembre 2018 » des huit conseillers de la Cour. Un Arrêt pris à l’issue des débats auxquels, Me Daye Kaba, dit ne pas avoir pris part

Dès lors peut-on parler de camouflet pour les huit conseillers? La question est entière d’autant que cette situation sans précédente fait couler encre et salive

LEAVE A REPLY