CENI: Cellou et Sidya fument le calumet de la paix

L’UFDG et l’UFR se mettent enfin ensemble dans la désignation des commissaires de l’opposition pour la future nouvelle CENI commission électorale nationale indépendante. Après des tiraillements entre les deux partis sur le nombre de commissaires

Désormais sur les sept qui reviennent à l’opposition, l’UFDG a droit à quatre représentants, deux à l’UFR et un au PEDN. Alors que jusque-là le parti de Cellou Dalein Diallo revendiquait cinq places et celui de Sidya Touré avait déposé une liste de deux commissaires. Tout ceci après un calcul que les deux partis s’étaient livrés sur la base de leur présence à l’assemblée nationale. L’UFDG a 37 députés contre 10 pour l’UFR.

Pourtant la nouvelle loi sur la CENI stipule que seuls les partis ayant participé aux deux dernières élections majeures du pays (législatives de 2013 et la présidentielle de 2015) ou au moins avoir deux députés à l’assemblée nationale peuvent prétendre à une place à la commission électorale nationale indépendante

LEAVE A REPLY