Cellou Dalein sur le Kountiguiyah de la Basse-Guinée : ‘’Nous sommes dans une société de plus en plus pervertie’’

Lundi 17 septembre au siège de l’UDG d’El Hadj Mamadou Sylla à Kagbelen a eu l’intronisation de Mamoudou Soumah comme kountigui de la Basse-Guinée. Sauf que le célébrissime El Hadj Sèkhouna Soumah incarne le même titre et lui aussi intronisé il y a quelques mois. Ce qui du coup n’est ni plus ni moins qu’une confusion entre les basse-côtiers.

Invité de Sabari FM, le chef de file de l’opposition regrette les bisbilles dans ces différents camps d’une même région. Pour El Hadj Cellou Dalein Diallo cette situation est consécutive à la non-réglementation de la chefferie traditionnelle. ‘’Je pense qu’il est important qu’on essaye de règlementer ça un peu pour que les Kountigui soient désignés dans les formes suivant des procédures définies parce qu’aujourd’hui il n’y a aucune procédure définie’’ a-t-il relevé tout en reconnaissant l’importance d’un kountigui. ‘’Je pense que c’est toujours utile d’avoir une autorité morale dans une préfecture, dans une région pourvu que cette autorité morale soit indépendante et qui veille à la préservation de la paix, de la cohésion sociale, de l’unité nationale. Il faut que ces personnalités choisies incarnent les valeurs fondamentales de notre société sans essayer d’obtenir les faveurs du pouvoir, sans obtenir les faveurs des puissants’’ a défendu le président de l’UFDG

A la question de savoir quel rôle pourrait jouer demain le chef de file de l’opposition pour désamorcer l’éventuelle crise entre les deux camps, Cellou Dalein Diallo se démarque. ‘’Je ne suis pas très compétent pour m’impliquer fortement entre ces deux kountigui. D’abord je ne suis pas entant que citoyen directement concerné, je vis en Basse-Côte mais la conception que les uns et les autres ont de ce kountigui la moi je veux qu’il y ait un kountigui, je suis attaché à la tradition mais il faut qu’il ait un kountigui qui incarne vraiment les valeurs qui me sont chères je suis prêt en ce moment à le soutenir, la probité, l’impartialité, l’honnêteté face aux problèmes’’ dixit l’ancien premier ministre

Parlant des coordinations de façon générale, le principal opposant d’Alpha Condé soutient. ‘’Vous savez c’est très difficile de corriger certaines faiblesses quand vous êtes dans un environnement où il n’y a pas de probité, il n’y a pas d’honnêteté intellectuelle, l’Etat a un rôle central à jouer pour la restauration des valeurs qui fondent la grandeur de nos sociétés, le courage, la vérité, la dire en tout temps, en tout lieu, nous sommes dans une société de plus en plus pervertie, tout le monde est à la recherche des faveurs des puissants si bien qu’on a aujourd’hui le déficit le plus grave dans notre pays celui de probité et d’honnêteté intellectuelle’’ a commenté le leader de l’UFDG

LEAVE A REPLY