CdM U17/Brésil: l’éventuelle disqualification de la Guinée et la respectabilité de la CAF en jeu !

Comme un couperet, la commission de discipline de la confédération africaine de football a rendu sa conclusion dans l’affaire opposant le Sénégal et la Guinée autour de la non-qualification de deux joueurs guinéens en raison de leur date de naissance douteuse. Il s’agit bien-sûr de la dernière CAN des moins de 17 ans disputée en Tanzanie au cours de laquelle la Guinée avait barré la route au Sénégal.

A l’époque, côté guinéen on dénonce une attitude de défaitiste lorsque la fédération sénégalaise de football avait porté sa réserve. Après examen, la CAF a débouté le Sénégal dans ses intentions et la Guinée a, à partir de là, l’avantage de jouer la demi-finale dont la première conséquence est l’une des quatre places de mondialistes africains. Et comme bonus, le Syli cadet se qualifie en finale face au Cameroun. Pendant ce temps, la commission discipline de l’instance dirigeante du football africain continue ses investigations comme si la CAF n’avait pas tranché en toute impartialité. Coup de tonnerre !

A la surprise des douze millions de Syli, la commission disciplinaire rend officiel ses conclusions (ci-dessous) dans lesquelles, elle parle notamment d’une disqualification de la Guinée à la prochaine coupe du monde, l’interdiction aux deux joueurs Aboubacar Conté et Tidiane Keïta d’exercer toute activité liée au football pendant deux ans. Pire le Syli national cadet est banni des deux prochaines éditions de la CAN U17 et exige d’ici trois semaines la restitution des médailles d’argent reçues lors de la finale. Faute de cette dernière exigence, la Guinée va payer une amende de 20 000 dollars US (Près de 200 Millions de GNF)

La question qu’on puisse se payer, la CAF va-t-elle se dédire en entérinant ce rapport de sa commission de discipline ? Au prix de sa respectabilité, la CAF devrait éviter ce précédent aux conséquences sportives désagréables

Au demeurant, si les incriminations s’avèrent fondées, les autorités sportives guinéennes doivent tirer toutes les leçons qui s’imposent pour dorénavant se conformer strictement aux règles de jeu

DECISION CONSEIL DISCIPLINAIRE CAF

LEAVE A REPLY