Bolloré mis en examen : Une équipe commando face à la presse pour sauver  »le soldat Ryan »

0
300

La commission d’enquête administrative sur la résiliation de la concession du terminal à conteneur au détriment de GETMA international était face à la presse hier jeudi. Ni plus encore moins que d’apporter des précisions sur cette concession en faveur de Bolloré en conflit actuellement avec la justice française

Pour cette communication commando, l’une des voix audibles était sans doute les autorités du PAC d’alors dont son Directeur général adjoint. Sory Camara accompagné d’autres responsables a donné quelques précisions sur l’octroi de la gestion du PAC au groupe BOLLORÉ. Aux dires de l’ancien DGA du port de Conakry, ‘’cet octroi en faveur de Bolloré a été dû à l’incapacité par Getma International dans la gestion financière du port notamment l’extension de la zone et l’approfondissement du quai’’

Plus loin, il précise que ‘’c’est en 2014 que la convention d’appel d’offre a été revue par la commission d’administration du port, et qui a interpellé le président Alpha Condé a résilié le contrat de GETMA. En suivant la procédure des règles de l’administration Guinéenne lorsqu’un contrat est résilié avec une société, le 2ème qui suit se voit octroyer le marché. Et sur la liste Bolloré était le 2ème’’ ont expliqué à tour de rôle les membres de ladite commission

Il faut rappeler que Vincent Bolloré et deux de ses proches sont soupçonnés par la justice française de corruption d’agent étranger, complicité d’abus de confiance et de faux et usage de faux dans l’acquisition, entre autres, des ports de Conakry et de Lomé. En contrepartie d’une supposée sous-facturation dans le soutien à la campagne présidentielle d’Alpha Condé en 2010

LEAVE A REPLY