Bavures policières : Faya Milimouno plaide pour l’intervention d’une force d’interposition

La crise sociopolitique qui paralyse le fonctionnement normal de la Guinée a-t-elle besoin de forces d’interposition internationales entre les différentes parties? C’est toute la question avec la recrudescence des manifestations et leur corolaire de victimes. Faya Milimouno y pense comme une solution

Le président du BL l’a soutenu ce mercredi dans une émission sur Sabari FM dont il était l’invité. « Nous appellons la communauté internationale à agir mais nous ne disons pas forcément faites ceci ou faites celà » suggère Faya Millimouno.

Poursuivant, le politique invite les africains à prendre leur responsabilité. « Nous les invitons à intervenir mais il faut que nous reconnaissons nous africains que nous ne devons pas continuer à être les bébés du monde » a-t-il relevé

Dénonçant les dernières bavures policières lors de la marche funèbre des victimes des dernières manifestations qui se sont soldées par d’autres cas de morts, Faya Milimouno visiblement à bout de souffle plaide pour une intervention d’une force internationale sans pour autant écarter les risques. « Nous reconnaissons qu’il y a eu des bavures des forces d’interposition partout où elles sont intervenues. Mais leur intervention a aussi permis d’empêcher ce qui s’est passé par exemple au Rwanda et dans d’autres endroits du monde. Si on peut jeter des gaz lacrymogènes dans une mosquée et dans les cimetires, je crois qu’on a franchi le tolérable » plaide Faya Milimouno arrivé quatrième à la dernière présidentielle en Guinée (2015)

Le FNDC appelle à une marche pacifique ce jeudi pour encore réitérer son opposition à tout changement de constitution et de troisième mandat pour Alpha Condé

LEAVE A REPLY