Attaque cortège du PM: Le préfet de Labé Safioulaye Bah donne les « vraies raisons »

0
405

Le premier ministre Ibrahima Kassory Fofana par ailleurs directeur national de la campagne du RPG ARC-EN-CIEL boucle ce mercredi 30 septembre son séjour agité dans le Fouta. Au moment où nous publions cet article, Kassory et sa suite sont à nouveau attendus à Labé pour reprendre le vol pour Conakry

Comme précédemment relayé dans un article son cortège a été la cible des inconnus alors qu’il quittait le stade Saïfoulaye Diallo où il venait d’animer un meeting destination Pita et Dalaba. Constat, des véhicules en fin de ligne ont essuyé des coups de pierre, des vitres volées en éclats et certains véhicules endommagés. Joint au téléphone par nos confrères de Sabari FM, le préfet de Labé a tout d’abord levé l’équivoque. « Ce n’est pas le véhicule du premier ministre qui avait été visé par ces incontrôlés » a précisé Safioulaye Bah avant de décliner l’implication de l’UFDG et/ou le FNDC dans ces attaques. « Je pus témoigner avoir entendu un communiqué de l’UFDG demandant à ses militants de ne pas s’associer à cette réception. L’antenne du FNDC m’avait également rassuré de son impartialité malgré leur appel à manifestations le même jour » a réagi le préfet

Plus loin, le préfet Bah annonce l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités. « On aurait appris que de l’argent a été promis aux jeunes par les organisateurs dans le cadre de la mobilisation, ce qui n’a pas été honoré. Donc ces jeunes ayant vus que la délégation du premier ministre quittait s’est mise en colère en s’attaquant au reste du convoi » a expliqué Safioulaye Bah qui rassure l’hospitalité et le respect de ses concitoyens aux étrangers. D’ailleurs, a-t-il conclu, nous nous organisons à le prouver au premier ministre quand il revient pour reprendre son avion. Une sorte d’excuses au Chef du gouvernement qui a fait preuve de grandeur d’homme avec de sages messages, a témoigné le préfet. Même s’il faut rappeler Dr Kassory est à sa deuxième mésaventure dans la capitale de la Moyenne Guinée en moins de 12 mois

L’étape de Dalaba n’a pas été des plus souhaitable pour l’émissaire du président Alpha Condé. Ici aussi des embuscades ont été montées contre la délégation. On a même enregistré des cas de blessures sur des agents de force de sécurité et de défense, un véhicule de la BATA (bataillon autonome des troupes aéroportées) a été réduit en cendre. Ce n’est pas tout. A en croire certaines sources, un jeune homme aurait trouvé la mort dans les échauffourées

LEAVE A REPLY