Assassinat d’Aïssatou Boiro et de Paul Temple Cole : Les accusés condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité

Le verdict est tombé ce lundi 04 février au Tribunal de première instance de Dixinn dans le dossier de l’assassinat de dame Boiro ancienne directrice générale du Trésor et de Paul Temple Cole ex-employé au Ministère des Finances. C’est une longue bataille judiciaire qui vient de voir son épilogue dans ce dossier

Le Président du Tribunal statuant publiquement en matière criminelle a condamné Mohamed Sankhon, Mohammed Diallo allais Junior, Ibrahim Sory Bah, Jean Dobo Onivogui et autres à la réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sûreté de 30 ans.

Le Tribunal a reconnu les accusés pour les faits d’association des malfaiteurs, vol à main armée, assassinat, détention illégale d’armes de guerre, détention et consommation de chanvre indien. Après ce verdict, l’avocat de la partie civile s’est réjoui de la sentence infligée aux bourreaux de sa victime « La peine qui a été prononcée contre les coupables de ces faits cette peine elle est-elle que nous nous en réjouissons nous pensons qu’avec l’intervention de cette décision que la criminalité va reculer dans notre pays enfin on peut faire le deuil de feu dame Aïssatou Boiro » a martelé maître Lancinet Sylla

Quant à la défense, elle estime que cette condamnation n’est pas conforme à la loi. Pour Maître Mohamed Abou Camara ses clients n’ont pas jouit de tous leurs droits. De ce fait il compte faire appel de cette décision. « C’est une décision qui ne me convient pas. C’est une décision qui ne prend en compte aucun élément des débats, rien dans les débats ne permet d’inculper où de condamner mes clients. Ils sont innocents et nullement on n’a pas trouvé quel qu’un qui a ôté la vie à Paul Temple Cole et Madame Boiro et on dit que Mohamed Sankon et Mohamed junior sont les receleurs des biens volés des voleurs mais je me demande de quel voleur ? Le parquet n’a présenté aucun élément de sellé. Cette décision n’est pas conforme à la loi et je relève catégoriquement appel de cette décision » a répliqué Me Camara

Pour rappel dame Boiro et Temple ont été froidement abbatus en novembre 2012 à Kipé, un quartier en haute banlieue de Conakry.

Barry Bimbirico

LEAVE A REPLY