Condamnation de trois journalistes: le ministre de la justice dénonce la décision

0
86

48 heures après la condamnation de trois journalistes de la radio nostalgie sur la base du code pénal par le juge du tribunal de première instance de Kaloum Abdoul Gadiry Diallo pour « diffamation par voie de presse », plusieurs responsables de presse ont rencontré ce vendredi, 15 janvier, le ministre de la Justice et garde des sceaux pour partager avec ce dernier leur ressenti

Venus au préalable déposer devant le Conseil Supérieur de la Magistrature, une plainte contre le juge, le ministre Mory Doumbouya les a dissuadés en indiquant que la seule loi application en matière de délits de presse reste et demeure la L002. « Je ne vais pas m’étendre sur les éléments de fond. Au niveau de l’État guinéen et au niveau du Ministère de la Justice, notre position est très claire. La seule loi applicable en République de Guinée aux délits de presse, c’est la loi sur la liberté de la presse et non le code pénal. La ferme et totale volonté de l’Etat guinéen, c’est de respecter et de faire respecter les dispositions de la loi sur la liberté de la presse. La loi sur la liberté de la presse reste donc applicable tant qu’elle n’est pas abrogée par les instances compétentes de la République », a martelé le ministre Mory Doumbouya.

Devant les hommes de médias, le Garde des sceaux a annoncé une présentation d’appel dûment enregistrée pour rétablir le droit dans cette affaire au niveau de la cour d’appel. «Je vous présente la présentation d’appel qui est dûment enregistrée. Ensemble dès la semaine prochaine, nous allons nous organiser avec vous pour faire rétablir la légalité au niveau de la cour d’appel », a promis Maître Mory Doumbouya.

Bantignel Barry


Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 352