Appel à manifestations du FNDC: Des opposants à une nouvelle constitution arrêtés

Alors qu’on se rapproche du ‘’lundi noir’’ (14 octobre), date indiquée par le FNDC pour une série de manifestations contre, dit-il, un troisième mandat et un changement constitutionnel, le pouvoir a procédé ce samedi matin à l’arrestation de quelques ténors de la société civile membres du FNDC. Une sorte d’intimidation, dénoncent les opposants à une nouvelle constitution.

Il s’agit du coordinateur du front Abourahamane Sanoh et certains de ses proches dont Ibrahima Diallo responsable des opérations du front, Sékou Koundouno et l’artiste Alpha Soumah alias Bill de Sam. Ils sont au moment où nous publions cet article sous interrogatoire à la Direction de la police judiciaire (DPJ). Vraisemblablement, pour avoir lancé un mot d’ordre à manifestations sans aucune procédure qui sied même une simple lettre d’information. Surtout, l’ont toujours dénoncé les autorités, le FNDC n’a pas qualité à agir ainsi parce qu’il ne serait pas légalement une structure

Voici la photo des arrêtés en boucle sur la page du FNDC

LEAVE A REPLY