Affaire Hamana: Son PDG parle de cabale impliquant un conseiller d’Alpha Condé

Visiblement l’affaire des 27 milles tonnes de riz opposant la société Hamana à Transco et Safricom n’a pas fini de livrer tous ses secrets.

En conférence de presse ce lundi 29 juillet à Conakry, le PDG de la société Hamana a fait de grosses révélations qui seraient tenues par, selon ses propres dits, des mains noires jusqu’à la présidence de la République. <<Depuis 2013 cette affaire perdure, pourquoi elle persiste, ils sont en train d’impliquer les autorités dans ce dossier pour salir mon image. D’abord Mohamed Dorval Doumbouya qui a voulu associé l’affaire du sucre à ce dossier de 27 mille tonnes de riz, après avoir trouvé solution avec Dorval ils ont impliqué Maître Christian SOW suivi de l’implication de Mansour THIAM, plus loin Transco est allé rencontrer la togolaise en disant que je lui doit 4 millions de dollars et le dossier est transmis à la présidence alors que Transco et Safricom me doivent 51 milliards de francs guinéens dans 2 dossiers dont 4.750 tonnes de riz enlevé par Transco et 5.000tonnes de riz enlevé par Safricom >> a expliqué Mohamed KOUROUMA PDG de la société HAMANA.

Marc Yombouno ancien ministre du commerce actuellement conseiller à la présidence de la République a-t-il aussi joué un rôle dans ce dossier ? Le patron de Hamana « Le président de la République transmettant au ministre du commerce d’alors en la personne de Marc Yombouno lui à son tour après les débats je ne devais rien à l’opérateur économique togolais, ce même Marc Yombouno est allé faire le compte-rendu au président de la République que Hamana reconnaît les crédits de 4 millions de dollars à la togolaise. Alors que depuis 2013 en 2018 ni la femme ni la justice, ni le ministère du commerce et ni le patronat n’a réclamé ce montant aussi signifiant. Ils veulent à tous prix ternir ma réputation auprès du chef de l’État en l’impliquant dans les affaires concernant ma société tout en lui disant que je suis malhonnête>> conclu Mohamed Kourouma PDG de la société HAMANA.

LEAVE A REPLY