Affaire de la Villa somptueuse à coûts de millions de dollars : le Ministre Moustapha Naïté reconnaît la propriété et tacle ses détracteurs

0
705

Le Ministre des travaux publics a, à travers un post sur sa page Facebook, déploré du fait que depuis quelques heures, circulent sur Internet, des photos d’une maison en aménagement avec un texte d’accusation contre lequel il promet de faire une action en jsutice.

Dans cette publication, Moustapha Naïté souligne qu’il ne vient pas se justifier ni s’excuser de construire, « pour moi et ma famille, une maison de mon idéal au prix de mes efforts. Je viens leur dire, à ceux qui se cachent derrière, qu’ils n’ont pas besoin de cela pour prendre ma place au Ministère des Travaux Publics ».

Le Ministre reconnaît pertinemment que cette maison est effectivement la sienne. « Elle est en aménagement. Et tout comme ma famille, j’en suis fier et qu’Allah soit remercié ! Cette maison dont le gros œuvre du bâtiment principal était déjà réalisé, a été acquise en 2010 avant la prestation de serment du Président Alpha Condé via mon beau-père El Hadj Alseni BARRY. Je le redis, le bâtiment principal était construit à l’état brut avant acquisition. Cette maison, je l’ai acquise au prix de mon travail assidu et de nombreux sacrifices »

En effet, le Ministre Moustapha Naïté précise que depuis près de 10 ans, petit à petit, « j’ai initié des travaux de rénovation, d’extension et d’aménagement sur le bâtiment existant et l’ensemble du terrain. Peu à peu donc, j’investis mes fonds dans cette maison qui pour moi, est le fruit de tout l’effort et du sacrifice consenti depuis mon retour des Etats-Unis en 2002 avec la création de mon entreprise MouNa Group Technology en 2003 ».

À l’en croire, grâce à Dieu, MouNa Group Technology a grandi et continue de grandir en étant la seule entreprise locale, guinéenne, actionnaire de la GUILAB au même titre que les grandes multinationales de la place. « Depuis 2003 à ce jour, je vis avec ma famille, dans ma résidence contiguë à l’hôtel Palm Camayenne. En ma qualité de père de famille et au vu des efforts et sacrifices fournis, j’ai la responsabilité et le devoir de construire la maison idéale pour que ma famille puisse y vivre convenablement ».

Et de poursuivre, depuis 2011, Moustapha Naïté indique que « j’ai la confiance du Président de la République à des postes de responsabilités publiques. J’essaie de les assumer au mieux. Du Ministère de la Jeunesse entre 2014 et 2018 et depuis 2018, à la tête des travaux publics, les attaques se sont multipliées. Je vous épargne des détails ».

Par ailleurs, le Ministre des travaux publics informe qu’aucun contrat quel qu’il soit, n’est signé par le seul Ministre des Travaux Publics encore moins des attributions de contrats à telle ou telle entreprise par le Ministre des Travaux Publics. « Il n’y a que la malhonnêteté intellectuelle et la volonté de nuire qui puissent faire ignorer le minima à connaitre. Et il est évident que l’auteur de cette bassesse ne connait pas la valeur de l’argent. Sinon, il n’aurait pas fait étalage de son ignorance en jouant à la devinette sur des sommes faramineuses. On dit souvent, plus c’est gros, plus ça passe ».

Plus loin, il jure qu’il sait d’où ces attaques viennent « car je connais les commanditaires et leurs suppôts ; qu’ils soient ici en Guinée ou tapis à l’étranger, je veux qu’ils sachent qu’ils n’éteindront jamais ni ma détermination à faire mon travail et assumer ma mission républicaine ni ma volonté de poursuivre et de réaliser mon destin. Cette fois-ci, ils veulent juste prendre la tête du Ministère des Travaux Publics. Ils ont tout fait au dernier remaniement avec des actes moralement peu recommandables. Ils avaient échoué ».

Pour rappel, Moustapha Naïté indique que « lorsque j’ai été nommé Ministre des Travaux Publics, j’ai rencontré, dans les tous premiers jours, des journalistes. Nous étions tous assis au bord de la piscine dans cette maison pour discuter. Ils peuvent témoigner de leur propre chef et conscience. Et je leur avais dis – connaissant la méchanceté du Guinéen – que le jour viendrait où, l’on dirait que c’est à mon arrivée au Ministère des Travaux Publics, que j’ai construit cette maison. Ils en avaient ri. On y est ! »

« Je ne suis pas une victime, car je suis en politique », a conclu Moustapha Naïté, ministre des travaux publics.


Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 352

LEAVE A REPLY