Affaire Bolloré : ‘’Le président Alpha Condé n’a été associé ni de près ni de loin dans l’octroi du port’’ soutient Alpha Ibrahima Keira

0
233

La commission administrative d’enquête pour la résilience du contrat de concession du terminal à conteneurs de Getma International était face aux médias ce jeudi, 26 avril 2018 à Coleah. L’objectif de la rencontre, expliqué aux journalistes les raisons qui ont prévalu au choix dudit terminal au groupe Bolloré.

Sory Camara l’ancien directeur général adjoint du Port autonome de Conakry a déclaré que l’octroi de la gestion du PAC au groupe Bolloré a été possible à cause de l’incapacité de Getma International de produire les effets escomptés du contrat notamment l’extension de la zone et l’approfondissement du quai et cela après deux ans et cinq mois depuis l’acquisition du contrat en sa faveur.

Le président de la commission d’enquête estime que l’accord signé entre l’Etat guinéen et Getma était truffé d’irrégularités, parce que Getma aurait menti sur sa capacité financière et son expérience, mais aussi dans le respect des obligations contractuelles, parce qu’elle n’aurait pas investi comme cela avait été conclu. Ce qui est selon lui l’une des raisons majeures de cette résilience.

Le président Alpha Condé a-t-il voulu ‘’récompenser’’ son ami Vincent Bolloré ? L’ancien secrétaire général à la présidence de la République, Alpha Ibrahima Keira est catégorique. ‘’Aucun moment des négociations, le président Condé n’a été associé dans l’octroi du port à son ami Vincent Bolloré’’ a réagi Keira avant de préciser le processus en la matière « La loi dispose que lorsque vous avez un appel d’offres et que pendant les négociations, vous n’aboutissez pas à un résultat positif dans le cadre de vos pourparlers avec l’adjudicateur, vous êtes emmenés à vous rabattre sur le second, ainsi de suite. Et après la signature de la convention, deux ans et demie, le co-contractant de la partie guinéenne, qui n’est autre que l’administration du Port Autonome de Conakry, a constaté que le co-contractant a failli à ses obligations contractuelles conformément au cahier de charges. Après une mise en demeure, il a été demandé de convoquer une séance extraordinaire du conseil d’administration. Toutes ces démarches ont été engagées bien avant l’arrivée au pouvoir du président de la République (Alpha Condé Ndlr), il a pris le bateau en marche.  Le Conseil d’administration, après avoir débattu de manière contradictoire, a soumis un projet de décret à l’autorité de M. le président de la République, qui n’est autre aujourd’hui que le Président Alpha Condé, qui, conformément à son pouvoir constitutionnel, a été emmené à pouvoir à ce qui lui appartenait normalement »

Le groupe de Vincent Bolloré est soupçonné d’acquérir des concessions portuaires en Guinée et au Togo en passant par la corruption d’agents publics. Le milliardaire français aurait aidé son ami Alpha Condé à accéder au pouvoir juste après l’installation de ce dernier au palais présidentiel, il acquiert la gestion du grand port de Conakry

Barry Bimbirico 

LEAVE A REPLY