A l’axe le Prince, Alpha Condé prévient « il n’y aura plus jamais un quartier de non droit, il faut que le Prince soit aussi plus sûr que l’autoroute »

5
315

Le président Alpha Condé a effectué ce vendredi 30 octobre une visite dans certaines garnisons de l’armée et de la police pour requinquer le moral des hommes en uniforme lourdement éprouvés dans les violences récemment enregistrées. Il s’agit du camp Alpha Yaya Diallo, de la CMIS à la Camayenne et à la gendarmerie nationale

Partout, le président guinéen a rappelé le rôle combien capital des forces de défense et de sécurité dans le maintien d’ordre. Également, le chef de l’Etat a mis l’accent sur d’autres rôles que l’armée peut jouer outre ses fonctions régaliennes. Il s’agit de son implication à travers le génie civil dans le développement socio-économique de la Guinée

En réaction aux récentes violences post-électorales et bien d’autres, le président Condé promet le rétablissement de l’autorité de l’Etat. « On a raconté beaucoup d’histoires sur nos forces de sécurité, nous avons toujours dit que beaucoup de gens tués ne sont pas tués par nos forces de défense mais la vérité finira toujours par éclater. Nous avons arrêté des gens qui s’habillent en tenue militaire ou en policier pour tirer, nous allons nettoyer tous les nids de bandits, tous les quartiers de Conakry devront être les mêmes, il y aura plus jamais une zone de non droit, l’axe doit être comme n’importe quel endroit, il faut que les gens sachent maintenant que l’autorité de l’Etat va s’appliquer » a-t-il martelé avant de reconnaître « nous avons été assez patients mais nous ne pouvons pas accepter que les gens s’en prennent à nos forces de l’ordre et les blessent inutilement »

Plus loin, il a insisté sur le caractère conventiel du maintien d’ordre. « j’ai été très clair avec vos chefs, quand vous sortez vous devrez faire un maniement civilisé, vous devrez utilisé que de gaz lacrymogène. J’ai beaucoup insisté sur cela, nous sommes un pays démocratique, les manifestations sont autorisées mais nous savons en Guinée ce ne sont pas des manifestations, les gens qui viennent à des manifestations avec des gourdins, des pointes, avec des fusils de chasse, ils ne viennent pas pour manifester mais pour vous provoquer, c’est dur pour vous parce que vous aviez perdu beaucoup de vos camarades, c’est la même chose pour l’armée, nous sommes entrain d’arrêter beaucoup de gens, on ne peut pas s’attaquer à un train, nous avons besoin de courant comment on peut casser des poteaux, la façon dont certains se comportent, ils ne se comportent pas en guinéen mais je vous assure que l’autorité de l’Etat va s’imposer, nous n’accepterons plus de pagaille, il n’y aura plus un coin de Conakry qui sera une zone de non droit, nous allons prendre toutes les dispositions pour que désormais la route Le Prince soit aussi plus sûre que l’autoroute » a-t-il prévenu

De la compagnie mobile d’intervention et de sécurité, le chef de l’Etat a mis le cap sur l’état major général de la gendarmerie où il a bouclé son marathon