3e Fristival: « Cette édition a été la plus dure, la plus émotionnelle mais la plus aboutie » conclu Macka Traoré

Les lampions se sont eteints dans la nuit du 29 au 30 décembre sur le Fristival en sa troisième édition. L’essentiel des activités artistiques s’est tenu sur le terrain Konko Sylla à un jet de pierre des trois symboliques immeubles de la cité de l’alumine.

Pour cloturer en beauté cette édition, Takana Zion et Instinct Killers ont tenu en effervescence les populations de Fria jusqu’à 4 heures du matin. Alors qu’on a pas fini de savourer les delices de ce troisième set, les populations et autres visiteurs sont déjà impatients de vivre la quatrième édition.

Pourtant, cette édition n’aurait pu voir le jour. « Il faut dire aujourd’hui qu’à un moment on a imaginé que cette édition n’allait pas se tenir par manque de soutiens. Un tel événement demande assez de sous. Mais Dieu soit loué. Cette édition a été la plus dure, la plus émotionnelle mais j’ose dire qu’elle est la plus aboutie » a conclu Macka Traoré le commissaire général de Fristival tout en prenant le ferme engagement de poursuivre ce festival l’année prochaine et les autres d’après

Plus qu’un pari, c’est un défi que le jeune Traoré entend relever malgré un environnement économique des plus défavorables aux initiatives culturelles. Une mention spéciale, a reconnu Macka Traoré, à Aboubacar Makhissa Camara directeur national des impôts pour son soutien à la ville de ses ancêtres

Il faut rappeler que la présente édition a démarré depuis le 22 décembre. Outre la pléiade de vedettes guinéennes qui s’est relayée sur le plateau central, le Fristival à été aussi des opportunités de formations, d’échanges, d’expositions, de ventes avec des espaces comme la foire et le village du Fristival. Rendez-vous décembre 2019 pour la suite du feuilleton

LEAVE A REPLY